Accueil » Poésies » Libres

Libres

Nous étions jeunes chantant sans relâche sur ces collines
Notre horizon restait la blancheur d’un ciel aveuglant de lumière
Nos fenêtres s’ouvraient sur des horizons infinis
Nos rêves s’échappaient sur des routes sans fin
Nos chevaux portaient aux encolures des mouchoirs de vent
Nos enfants étaient plus précieux que nos vies
Notre terre d’asile ressemblait à notre exil
Nous restions des vagabonds mais des hommes libres

 
korkoro-freedom-tony-gatlif
Photo Korkoro de Tony Gatlif

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s