Accueil » Lectures » Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella

Un jeune homme prometteur de Gautier Battistella

Dans ce premier roman, Gautier Battistella nous narre une histoire peu commune, difficilement racontable. A la fois narrateur, personnage, l’auteur jongle avec l’autofiction au fil des pages.
La première partie nous raconte l’enfance et l’adolescence du narrateur perdu au fond d’un petit village Labat. Avec des personnages hauts en couleur ( La Mémé et surtout la mystérieuse Madame Petrovna ) on se plaît à suivre les aventures de ce gamin orphelin.
Ensuite, dans la seconde partie, l’auteur monte à Paris tel un Rastignac à l’assaut de la capitale. Si le récit prend de l’épaisseur, il perd de sa fraîcheur . On se perd avec le narrateur dans la description d’un milieu littéraire superficiel et empreint de faux semblants . L’auteur s’enroule dans les affres de la création, dans la difficulté d’écrire le livre dans le livre. De plus, la description de la schizophrénie qui prend de plus en plus de place jusqu’au dénouement avec la présence de ce double, de ce frère peut paraître trop facile.
Il n’empêche, il y a dans Un jeune homme prometteur, un souffle, une écriture et une force qui nous remuent. L’auteur a le sens de la formule et souvent les mots claquent pour notre plus grand plaisir avec beaucoup de poésie.
Pour conclure, je me permets de citer ces deux phrases:
 » Je ne distingue plus d’immeubles, mais des tours de mots, des trottoirs de citations. Les toits ruissellent de phrases laissées à l’abandon. »
Avec Un jeune homme prometteur, Gautier Battistella est un auteur à suivre.

 

Battistella

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s