Accueil » Poésies » Petite recette pour écrire

Petite recette pour écrire

Pour écrire, il te faut le chat qui ronronne et surveille
Car personne ne doit regarder par dessus ton épaule
Les pieds bien à plat et la respiration profonde
Ton regard peut s’évader vers la cime des arbres
Vérifier que le monde reste à sa place
Si tu es prêt, tu peux commencer à écrire
Mais les mots courent souvent dans ta tête, ils s’emballent
Il faut les fixer, les retenir sur la page
Comme un artisan qui ne ménage pas son ouvrage
Tu peaufines, affines chaque détail
Si tu penses avoir fini, il faut corriger et réécrire
Laisse dormir le texte, il ne s’envolera pas
Car maintenant il existe en dehors de toi
Si les personnages peuvent partir vers de nouveaux lecteurs
Lâche leur la main, ils sont maintenant ailleurs
Quoi qu’il arrive, leur silhouette est inscrite dans tes pas
Ils palpitent dans ton cœur et vivent au centre de toi

 

plume

Publicités

4 réflexions sur “Petite recette pour écrire

  1. Coucou, Valérie : je lis « Si tu penses avoir fini, il faut corriger et réécrire », moi qui pratique la pros et la poésie, je suis d’accord pour la première, mais assez peu pour la seconde où je m’appuie beaucoup plus sur la fulgurance du premier jet, que bien souvent le re-travail n’améliore pas… Suis-je unique dans ce cas ?

    Aimé par 1 personne

    • Merci Claude de ton passage,
      Je ne pense pas que tu sois unique. Il y a beaucoup d’auteurs, je crois qui font confiance au premier jet . C’est une fulgurance définitive mais sûrement à mon avis murie et déjà extrêmement travaillée.
      Personnellement, je travaille avant sur papier. Puis, je passe derrière mon écran où je peux modifier le texte et le réécrire.
      En tout cas, quelle que soit la pratique, c’est un travail de longue haleine lol

      J'aime

  2. Bonjour Valérie Hervy .C est un tres joli texte. Merci pour ce partage.
    Claudecolson je me retrouve tout à fait dans ce que vous dites. En ce qui me concerne, les poèmes jaillissent en général sous leur forme définitive dans le 1er jet. Pour les textes en proses, parfois, il y a d abord l’idée et la décision d écrire sur le sujet. Puis il y a un trou noir d un temps indetermine, ou j’ai l’impression que je n arriverai jamais à l’écrire. Mais en realite ca murit inconsciemment. Et puis tout d un coup, souvent la nuit j’ai une envie irrésistible d écrire, je me leve
    et tout le texte vient pratiquement aussi sous sa forme définitive. (Excusez-moi j écris sur mon tel portable et je ne sais comment mettre les accents et les apostrophes…..)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s