Accueil » Rendez-vous d'écriture » Le rituel d’écriture

Le rituel d’écriture

Comme un artisan qui ne travaille bien qu’avec ses outils, avez-vous un rituel d’écriture ?
Êtes-vous attaché au choix du papier, à la couleur de l’encre, au stylo, à la lampe éclairée au-dessus de votre bureau?
Celui qui écrit se prépare un espace où il se sent bien, en sécurité. On se définit un moment dans le temps, un cocon dans l’espace où on est susceptible de ne pas être dérangé par le monde extérieur.
On s’attache aussi à son matériel d’écriture. L’objet peut être fétiche, c’est à dire muni d’une grande valeur affective.On reste attaché à ce matériel que ce soit un stylo, des cahiers, l’ordinateur ou le portable. Le bureau est un lieu où on se pose.Comme un peintre qui avant de commencer nettoie ses pinceaux, vérifie sa palette et ses couleurs. Ces objets revêtent pour la personne tout un passé d’écriture. Il s’est tracé un chemin entre l’objet et le sujet et celui-ci le retrouve dans le présent.
A travers ce rituel, la personne se crée une représentation où trois sujets se rencontrent : l’auteur, le metteur en scène et l’acteur. Sur la scène d’écriture, le sujet peut être ces trois personnages à la fois. Pour nous, il s’agit des trois aspects partiels d’une même réalité à naître et à faire vivre.
De même, on ne se défend pas d’écrire.Le fait de se mettre à table évoque bien l’idée d’une pause, d’une attitude en face de soi-même et des autres. Sur la scène d’écriture, le rituel est déclencheur du processus créatif et donne un certain équilibre.
Ce lieu, ce temps, cet objet représentent une porte ouverte dans la vie quotidienne, ils permettent de nous retrouver.Ce rituel peut déclencher le mécanisme fragile de l’écriture à quoi est suspendue notre création.
Le désir est bien présent, car avant d’être désir de quelque chose, tout désir est désir de reconnaissance, de découverte de soi.

stylo-plume2

Publicités

5 réflexions sur “Le rituel d’écriture

  1. je prolonge un peu, en sortant du thème ; et quand la reconnaissance de soi débouche AUSSI sur la reconnaissance par l’autre – quel que soit son « nombre » – alors c’est le bonheur. 🙂

    J'aime

  2. J’adore tes posts sur le sujet Valérie… car j’en suis à mille lieux ! Fascinant comme les moteurs d’une même activité peuvent être aussi dissemblables ! (-: Perso j’écris n’importe où, au lit, au bureau, dans un train, dans ma tête quand je cours, parfois sur mon vélo, au café. Et pour le support c’est pareil, numérique ou papier, post it ou papier bristol. Les phrases se forment et quand elles sont complaisantes le monde extérieur disparait ! La notion de rituel du coup m’est étrangère !

    J'aime

  3. Le rituel.. Oui j’ai des rituels pour écrire.. Bien souvent le matin.. Avec un thé, un thé qui suit mon humeur du moment.. Et puis il y a l’outil.. Ordi et iPad .. A ma table de travail ou dans mon jardin quand la température s’y prête.. L’inspiration n’est pas au RDV, je me met dans mon cocon a l’abris dans de la musique classique.. Écouter les émotions suscitées par la musique.. Regarder son curseur clignoter..
    Écrire à la maison.. Être inspiré partout..

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s