Accueil » Rendez-vous d'écriture » Écrire , un saisissement créateur

Écrire , un saisissement créateur

Arhheim : « Pour l’artiste lui-même, son accomplissement est souvent une cause de surprise et d’admiration ».

Une fois l’émotion venue, la personne qui écrit s’immerge dans cette nouvelle sensation. Peu à peu, cette émotion se développe, s’enrichit, se précise. Cela entraîne une certaine complexité.
Cette étape n’est pas sans risque. Celui qui écrit ouvre un droit d’entrée à tous les possibles et surtout à ce qui peut être perturbant. L’expérience émotionnelle est intense et peut entraîner un « blanc » chargé de sensations. Dans le développement, la richesse et la complexité entraînent parfois le chaos. Et la traversée du chaos ressemble souvent à une traversée du désert. Le vide n’est pas loin.
Ce vide ressenti , ce blanc est aussi habité par une présence et l’abîme temporaire, le trop-plein chargé de néant, la personne se doit de l’affronter. La période d’incubation provoque un état d’insécurité. La force est recommandée pour sortir de l’aridité de ce désert et la patience, comme une amie nécessaire doit s’affirmer pour que découle l’étape suivante.

Et puis, celui qui écrit éprouve une prise, sent son importance, se l’approprie. Au centre de soi, on reconnaît un mot, une expression, une image. Ce moment provoque une petite détente qui nous dit: « Voilà, j’ai trouvé ».
Cette période d’illumination se caractérise par une sensation de merveilleuse clarté. Certains parlent de saisissement créateur.
On peut dire que la prise de signification nous introduit dans un univers inconnu, mais dont on pressentait la texture.L’ étape provoque une surprise, une découverte. Le processus d’écriture est créateur dans la mesure où la personne se surprend, se découvre.
On peut considérer la créativité comme la faculté de réussir des formations symboliques. Pour qu’il y ait symbolisation, il faut que s’établisse une différenciation entre le signifiant et le signifié. Ainsi, en linguistique, la personne se saisit du signifié, le concept mental ( l’émotion) et le transforme en signifiant, sa traduction verbale ( le mot). Par cette conversion dans la symbolique des mots, on change d’étape, on passe au geste d’écrire.
À travers ces moments, la personne ressent un bienfait et se révèle.
Pendant le rendez-vous d’écriture, elle cherche à maximiser ses potentialités.
La dynamique créative crée un texte mais  elle crée aussi celui qui écrit.
Écrire est un temps, un espace de rencontre avec soi-même et avec le monde.

Arbre à lettres

la-poesie

Publicités

4 réflexions sur “Écrire , un saisissement créateur

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s