Accueil » Actus » La longue marche

La longue marche

Dans le brouillard de janvier, fument encore les cheminées
Ils quittent le camp des déportés, silhouettes décharnées
Un tatouage est inscrit au fer rouge sur leur poignet gelé
Des bottes les encerclent et oublient les corps épuisés
Une lumière d’espoir les enveloppe pour l’éternité

Ils ont affronté sur des rafiots une mer démontée
Fuyant un pays en guerre pour de nouveaux rivages
Pourtant sur notre terre, ils errent sans escale
Pour certains, ils sont une menace pour nos sociétés
La vision de ce malheur  dérange sur nos écrans de télé

Si l’histoire ne se répète pas, elle sait encore balbutier
Hier la longue marche des déportés, aujourd’hui celle des réfugiés
La guerre fait des ravages, on ne doit jamais l’oublier
Car, chacun d’entre eux cache une histoire désespérée
Et un homme qui sauve une vie sauve l’humanité

 

Photo . Réfugiés syriens. AFP

réfugiés afp

Publicités

13 réflexions sur “La longue marche

  1. Tous des gens qui auraient préférer demeurer chez eux en paix, comme nous, plutôt que de se déporter suite à une guerre que nos gouvernements, nous, suscitent / suscitons, entretenons, pour nourrir nos convoitises. Il est facile de blâmer les autres, quand on refuse de demander des comptes à nos dirigeants. Moi aussi, je n’ai plus envie de me taire : posons les questions. Qui arment l’État islamique et autres terroristes plus ou moins modérés, qui les financent, qui facilitent le recrutement des jeunes, dont certains viennent de chez-nous, pour aller semer la guerre et la haine dans les pays d’où sont venus ces réfugiés, qui a déclenché des guerres en Irak, en Libye, sous de faux prétextes, suscitant migrations de désespérés, qui nous mentent sur ces événements, et pourquoi refusons-nous de poser des questions, parce que nous avons peur de poser des questions, de demander des comptes… ??? Pardonnez-moi cette sortie, mais moi aussi, je suis en colère… contre nous, collectivement.

    J'aime

    • Je pense que beaucoup se reconnaitront dans vos lignes, Fernan.
      La guerre en Irak s’est avérée une catastrophe. On a abandonné ce pays et les foyers terroristes se sont développés. Tout comme en Lybie. Aujourd’hui, les réfugiés syriens fuient un état ( et je n’aime pas employé ce terme car il n’a rien d’un état ) islamique mais aussi les agissements d’un dictateur qui n’hésite pas à employer des gaz ou à bombarder son peuple. Et la communauté internationale se tait. Pourtant, on nous répète que la menace terroriste est mondiale. Que nous ayons notre part de responsabilités dans ce chaos , je pense que beaucoup n’en doutent pas . Maintenant, il y a une urgence . Nos petits égoïsmes nationaux ne sont rien face à une situation qui nous a touchés, je fais référence bien-sûr aux attentats, qui nous touche et nous touchera directement.

      Aimé par 1 personne

  2. Hélas, que nos mémoires sont promptes à oublier ce que nos aïeux ont connu hier, avant hier… la France est pourtant terre de mixité, d’invasions en tous genres, guère pacifiques le plus souvent, mais là ! Hitler chassait et persécutait les Juifs… Aujourd’hui, un pseudo chef d’état persécute son peuple… Et nous autres occidentaux, restons enfouis dans nos petites vies, nos petites certitudes, nos grandes peurs de la différence, de l’Autre… Je le répète, finalement, nous avons les hommes politiques que nous méritons… 😦

    J'aime

    • Dans tes propos Agnès, on retrouve ceux de Fernan.
      Au-delà de la France, il est question de la Syrie et de la survie de son peuple. La communauté internationale pour l’instant impuissante doit être capable de jouer son rôle . Je l’espère en tout cas.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s