Accueil » Actus » Il y a un an, pour un dessin

Il y a un an, pour un dessin

Il y a un an, on foudroyait en plein cœur un journal.
Aujourd’hui, des auteurs, journalistes, dessinateurs continuent.
Pour conjurer la peur.
Pour s’exprimer en liberté
Pour un dessin :

Sur la feuille blanche, le dessin s’ébauche en traits appuyés
Par petites touches, l’homme reprend la silhouette esquissée

Il  taille son crayon et regarde au-delà de la fenêtre fermée
Souvent, il se lève et va à la porte pour à nouveau cadenasser

Rassuré, il revient s’asseoir devant sa planche éclairée
Même si parfois un bruit sourd dans l’escalier le fait trembler.

Il ira jusqu’au bout de la nuit pour s’exprimer en liberté.
Et posera sa signature légère en bas à droite d’un geste assuré

Son dessin sera envoyé au journal dans la matinée
Il pourra descendre dans la rue et sortir boire un café

Un homme veille sur lui et l’accompagne d’un regard acéré

Dessin Guy Delisle :

 

Charlie

Publicités

Une réflexion sur “Il y a un an, pour un dessin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s