Accueil » Poésies » Enivrante lecture

Enivrante lecture

Loin des images qui défilent sur la lucarne bavarde
Un écran hypnotique et trop souvent sans charme

Une bibliothèque demeure un havre de silence
Où on s’enveloppe d’une forêt de livres dense

Caresser un ouvrage comme la fourrure d’un chat
Une rencontre mystérieuse car on ne le connaît pas

On le garde dans ses mains pour l’ouvrir en douceur
Le voyage commence que l’on pilote avec hauteur

Un livre nous mène dans les entrelacs de ses mots
Parfois proche de l’émotion gravée de nos maux

Mais si les lignes dansent sans véritable sens
La disgrâce tombe, on le quitte d’impatience

Pourtant, la lecture entrebâille un monde
Une forge où l’artisan travaille dans l’ombre

Un auteur cisaille les mots, raffine et entaille
Quand  son ouvrage est fini, il vous invite à sa table

Laissez-vous tenter par ce vin gouleyant de phrases
Qui descendra la gorge pour nicher votre cœur de grâce

 

lecture enivrante

Publicités

2 réflexions sur “Enivrante lecture

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s