Accueil » Poésies » Les enfants d’Alep

Les enfants d’Alep

Quand décembre s’annonce avec ses festivités
La nuit se perd, s’illumine d’ampoules étoilées
Les sapins décorés trônent près des cheminées
Dans nos magasins, une fièvre s’est emparée
Du badaud qui achète des cadeaux bariolés
Pour des enfants attendant avec fébrilité
Ce joli matin où ils pourront tout déballer
Moments de bonheur que l’on sait préparer
Des fêtes en paix que d’autres ont oubliées

Alep clôt la semaine comme elle l’a commencée
Sous des bombes tombant sans discontinuer
Ni trêve, ni couloir humanitaire pour la cité
La guerre est sourde aux appels de la communauté
Dans le chaos, ils survivent ou meurent résignés
Au milieu des ruines, des enfants jouent obstinés
Les gravats acérés salissent leurs doigts écorchés
Tant pis, la rue déserte reste un espace de liberté
Ils affrontent avec courage les tirs, les dangers

Si la poésie demeure une voix, un rêve éveillé
Une étoile dans nos cœurs refusant d’agoniser
J’envoie mon songe dérisoire au delà des contrées
Comme une bulle d’espoir que l’on ne doit percer
Pour que les enfants d’Alep puissent retrouver
Un sourire, une innocence, un cadeau inespéré
Des instants de bonheur, de paix au goût d’éternité

 

 

On 25 December 2015 in Aleppo in the Syrian Arab Republic, Esraa, 4, and her brother Waleed, 3, sit on the ground near a shelter for internally displaced persons.

Photo enfants syriens. Unicef.fr

Publicités

11 réflexions sur “Les enfants d’Alep

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s