Accueil » Poésies » Le fil

Le fil

Si une hirondelle ne fait pas le printemps
On espère sa venue en secret attendant
L’oiseau sur un fil toujours nous surprend
Il apprivoise le vide en expert, en suspens

Si ses mains ridées s’agitent, fatiguées
Elle saisit encore l’aiguille avec dextérité
Son fil tenu sera piqué pour dessiner
Un motif délicat sur le mouchoir brodé

Si les vagues sont malmenées par le vent
Le soleil au loin agonise sur l’océan
Les nuages s’embrasent comme des amants
Sur une ligne d’horizon, un fil éclatant

Si le mot rétif, insolent s’est encore égaré
Je scrute la cime des arbres pour dérouler
Le fil de ma pensée exsangue ou  embrouillée
Tant pis, je vous laisse un blanc pour le trouver

Si chacun pouvait saisir le fil de son temps
Il revivrait peut-être sa vie, les beaux moments
Ou il effacerait tout pour garder seul le présent
Juste un lien qui brille à la lumière de l’instant

 

 

Publicités

3 réflexions sur “Le fil

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s