Une étoile

Approcher une étoile
L’imaginer de loin
Comme on soupire
À un souvenir lointain
Qui illumine la vie
Et tapisse une nuit

Mordre dans une étoile
La dévorer du regard
Comme un fruit trop mûr
Dégouline un nectar
Enivre d’une douce flamme
Et touche presque l’âme

Murmurer à une étoile
Lui susurrer longuement
Des mots tendres, charmants
Comme à un amant imprévisible
Qui vous quittera à l’aube
Sans un adieu, sans un regard

Naître sur une étoile
Vivre sa nébuleuse enfance
Adolescence sur une branche
Une galaxie de vie entourée
Par d’autres pour une voie lactée
S’effacer dans une poussière filante

 

 

Peinture Anna Silivonchik

Solitudes

Son sac en strass brille dans le noir
Elle attend un client sur le trottoir
Son regard se fige sur les essuie-glaces
On préfère accélérer sans rien voir
Oublier Djena qui tapine sur le boulevard

La pluie tombe sur la toile déchirée
Dans le square, il se réveille affamé
Il se souvient de sa mère, de ses baisers
Souad, douze ans, attend des papiers
Pour vivre dans ce pays, libéré

Dans les bureaux déserts, elle s’active
Marie nettoie les traces, désinfecte
Surtout aucun mal ou virus qui traîne
Elle pense aux dormants tranquilles
Qui ne savent même pas qu’elle existe

Solitudes étrangères et pourtant proches
On espère arracher nos salissures du corps
L’exil, la mort rôde autour de nos vies
Il faut savoir crier qu’on existe pour autrui
Il faut écrire pour éviter de tomber dans l’oubli

 

 

 

Un chemin

On part, on s’imagine déjà loin
De nos frustrations, du quotidien
Sur un chemin choisi par hasard
Un sentier où la foule se fait rare

Un cheval docile conduit la calèche
Il sait où trottiner, on le laisse
Le soleil joue parfois avec les nuages
L’été s’amuse au bougre pas très sage

Des coquelicots jouent entre les blés
Comme des taches rouges sur un tablier
Une bergeronnette pianote sur une clôture
Sa queue en gouvernail bat la mesure

Une clairière nous invite à la rêverie
Un tapis vert ouaté à se prélasser
Mais peut-être qu’on nous attend
Sur le chemin de nos vies, l’éternel présent